Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 13:27
Jusqu'à la rédaction de cette note, j'étais persuadé que le terme "geek" signifiait quelque chose comme "ventouse à écran", définition que je trouvais fort simple et parfaite pour décrire le fondu d'ordinateur. Mais comme je suis quelqu'un de rigoureux, je suis allé vérifier mes sources sur Wikipédia. Je connaissais déjà l'article pour l'avoir consulté de nombreuses fois. Et oh surprise, celui-ci avait bien évolué, grâce à de nombreuses et savantes contributions. En voici un extrait (lire l'article ici):

"Selon le Oxford American Dictionnary, l'origine du mot se trouve dans le Moyen-Haut Allemand Geck, qui désigne un fou, un espiègle et du Flamand Gek qui désigne quelque chose d'étrange, de ridicule, un fou de carnaval.
Dans le Nord et l'Est de la France, on trouve le mot patois "Gicque" qui désigne un fou de carnaval. En Alsace, lors des défilés de carnaval, on porte des "Shellekapp" "Gickeleshut" ou bien des "Bonnets de Gicque", avec des pointes et des clochettes. Lors des bals du Carnaval de Dunkerque, on danse des Rondes de Gicques.
Au XVIIIe S., dans l'Empire Austro-hongrois, les cirques ambulants présentaient déjà des "Gecken", des monstres de foire, personnes avec des déformations, femmes à barbe etc.. De nombreux arrêtés municipaux interdisent à ces bateleurs de pénétrer dans les villes avec leurs monstres ou les obligent à les faire coucher avec les bêtes dans les granges.
Vers la fin du 19è siècle, en Amérique du Nord, dans les foires, on a commencé à présenter des "Geeks" dans les "side-shows", ces expositions annexes aux spectacles de cirque. On y présentait souvent des "freaks" c'est à dire des monstres de foire, des personnes ayant un handicap étrange ou une déformation vraie ou fausse.
Dans ce "bestiaire", le "geek" était souvent une personne handicapée mentale (Syndrome de Down) ou bien un artiste de cirque ne pouvant plus participer aux numéros habituels. Il se tenait généralement nu, dans une cage, couvert de boue, vêtu de peaux de bêtes et rugissait et secouait les barreaux de la cage pour effrayer les visiteurs ayant payé pour le voir. On le présentait comme le "chaînon manquant", comme "l'homme sauvage" capturé en forêt. Parfois on lui faisait égorger ou décapiter des poulets avec ses dents et le geek devait faire semblant de boire leur sang.[...]
Aux États-unis, le terme va ensuite être appliqué aux gens décalés et bizarres, qui ne s'intègrent pas dans la société. Dans les années 1920, des auteurs comme Meyer Levin, Upton Sinclair ou Truman Capote utilisent le terme pour désigner des hommes solitaires et un peu fous que l'on peut voir rentrer chez eux, les vêtements négligés, les cheveux en désordre et absorbés dans leurs pensées.
Dans "Tennessee Waltz" de Nic Franton, le héros dit, en parlant d'Albert Einstein : "Look at this guy's hair, what a geek !" (Regarde la coiffure de ce mec, quel gicque !)."


Depuis les débuts de l'informatique, le Geek désigne donc le fanatique des circuits informatiques, l'obscur informaticien de génie, le hard-core gamer, le chatter fou ou la blogueuse aux 120 posts par jour.

Moi, ce qui me branche (c'est le cas de le dire) dans la geekitude, c'est plutôt le matériel informatique. Et comme j'adore faire les poubelles ça tombe plutôt bien... Petit exemple avec ce tas de disque durs trouvé cette semaine :



Sur le tas on dénombre : 8 disques 2,5 pouces (de 4Go à 40Go) et et deux 3,5 de 40Go. Après des tests, je déclare potables :
  • les deux 40Go, dont un en Sata
  • un petit Fujitsu 4Go qui peut toujours dépanner
  • un IBM 30Go qui risque d'être bien utile

Et dans ma besace il y avait également : un superbe routeur wifi Linksys (déjà trouvé il y a une semaine) et un switch 16ports sans alimentation. Grâce à ma collection d'adaptateurs secteur, j'ai réussi à faire fonctionner le switch. Bon ok, je n'aurais jamais 16 machines à connecter dessus mais bon...

Quand au routeur il est bien HS mais comme vous pourrez le voir dans la galerie photo, je l'ai complètement démonté pour conserver les antennes (nous captons désormais beaucoup mieux France Inter) et mettre de côté le module wifi qui est peut-être compatible avec d'autres appareils ? Affaire à suivre.


Ce matin il y avait encore une barrette de SO-DIMM PC100 et une belle imprimante EPSON dans son emballage mais que j'ai laissé dans le coffre de ma voiture.



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Wonder Pomme - dans Informatique
commenter cet article

commentaires

mounette 16/04/2008 18:26

je reste sans voix face à tes trouvailles,mais une question se pose: quelle vague un routeur périmé indique à un surfeur en combinaison de SATA (nicolas)?

Wonder Pomme 20/04/2008 17:02


Je répondrais bien "la vague-à-l'âme" mais c'est un peu trop mélo dramatique...


Flavien 08/04/2008 09:12

Hey hey !!

J'ai, côté de chez moi, une sorte de terrain d'entrainement au swing de golf (comme dans le film WASABI, dans lequel Jean Réno pète la gueule à plein de japonais pas gentils...). Il advient que les utilisateurs de ce centre d'entrainement pour salary-man pressé mettent au rebut leur club usagé dans un coin du parking à vélo voisin. On peut y trouver du fer, du bois et du putter ( désolé, j'ai pas encore regardé les numéros...)

Comment on fait, je te fais un colis ?

Ah, oui, j'ai oublié de te dire, je suis à Ueda, Nagano-ken, Japon ^^

Bonne continuation et à plus !

sesquilin 07/04/2008 17:13

"gens décalés et bizarres, qui ne s'intègrent pas dans la société"
Donc j'en déduis que de nos jours le geek n'est plus celui qu'on croit, le fondu d'informatique qui passe ses jours sur le net à poster et à bloguer est désormais en pleine inttégration dans la société actuelle, ropice à l'autoinformation via la participation aux sites (vives les wikis!)... Par contre, l'hardcore gamer, programmer et hardwarelover reste je pense toujours des bon geek (et je ne parle pas des rolistes ^^)
Bises @++ et bien joué pour les dds, belles prises !!!

Présentation

  • : Wonder Poubelles : le blog de Wonder Pomme
  • Wonder Poubelles : le blog de Wonder Pomme
  • : Les poubelles regorgent d'objets utiles, en bon état, pourquoi ne pas fouiller dedans ? Je suis un jeune récupérateur parisien et je fais quotidiennement les poubelles de Paris à la recherche d'informatique, de matériaux de bricolage, d'outils, de livres, de CD... C'est comme un vide-grenier mais en gratuit !
  • Contact

Recherche